Depuis que la e-cigarette s’est démocratisée, son utilisation ainsi que le profil de sa cible marketing a bien changé. Il s’agissait à l’origine d’un gadget destiné à quelques férus de nouvelles technologies, pourtant, aujourd’hui, le monde de la “vape” est plus dense et plus complexe que ce qu’on pouvait voir il y a 3 ans ou plus. Retour sur ce phénomène de mode.

Du sevrage tabagique au plaisir du goût

 

L’argument principal des défenseurs de l’e-cigarette est que cela représente une alternative viable à la cigarette traditionnelle. En effet, les e-liquide commercialisés existent en versions plus ou moins nicotinées, ce qui permet de réaliser des sevrages progressifs. Pourtant, cet “outil” de traitement s’est rapidement transformé en un objet de plaisir. En effet le développement d’e-liquides aromatisés a permis à divers fabricants de s’illustrer par l’originalité des parfums proposés. Aujourd’hui, nombreux sont les e-fumeurs, ou vapoteurs qui consomment des e-liquide uniquement pour leur goût.

Modage et artisans de la vape

 

En parallèle avec le développement des e-liquides, une autre tendance est apparue parmi les vapoteurs, celle du modage. En effet, le fonctionnement d’une e-cigarette étant relativement simple, de nombreux utilisateurs se sont mis à customiser leurs modèles. Ces modifications concernent souvent l’aspect mais aussi le fonctionnement des engins, avec des altérations du wattage, des changements de résistances, l’ajout d’écrans à LED pour contrôler la température etc…

Poussant cette tendance jusqu’à l’extrême, un certain nombre d’artisans français se sont mis à concevoir leurs propres modèles, à l’opposé des produits standardisés que l’on peut trouver chez les habituels revendeurs de cigarette électronique. On peut certes retrouver, chez smoke’in par exemple, des pièces pour customiser sa propre e-cigarette ou des box pour utilisateurs plus avancés, mais cela n’a rien à voir avec le niveau de personnalisation fournis par des artisans tels que Picolibri ou Le Plombier Volant. Ces derniers, fort d’expériences artistiques précédentes, ont développé une maîtrise des matériaux telle qu’elle leur permet de proposer des modèles au design complètement révolutionnaire.

Le power vaping

 

Résultant des évolutions des e-liquides et de la customisation avancée des e-cigarettes, le power vaping est une pratique en plein essor. Les modèles “sub-ohm” capable de délivrer des puissances importantes permettent aux vapoteurs de créer des nuages de fumée de taille impressionnante. Qui plus est, la conception d’e-liquide très concentré en glycérine végétale permet de rendre le phénomène encore plus impressionnant. En effet, les e-liquide sont composés de trois types de produits : le propylène glycol, les arômes et la glycérine végétal, qui génère beaucoup de fumée lorsqu’elle est chauffée.